Recyclage des sapins de noël

Recyclage des sapins de noël

 

Noël se termine, le nouvel an approche… Le sapin est encore tout bien décoré, mais il faut déjà songer à le mettre à la poubelle… Partout, sur les trottoirs, près des poubelles, il devient commun de voir ces sapins à la rue sur les voies publiques, sans autre avenir que de finir jetés. Ainsi le paysage parisien s’en trouve affecté.

 

Recyclage en bonne conscience :

Vous voulez faire un geste simple et écologique ? Recyclez votre sapin ! Il existe des lieux spécialement conçus (les points de collecte) pour aller déposer votre sapin dans un but de recyclage. A Paris, ces lieux aménagés sont au nombre de 100 environ, situés essentiellement dans les parcs et jardins. Pendant un mois, de fin décembre à début janvier, vous avez ainsi la possibilité de déposer le sapin en toute bonne conscience… Si vous n’arrivez pas à le déplacer jusqu’à ces endroits, déposez-le à côté des bacs verts lors du ramassage des déchets.

Sachez par ailleurs qu’il existe certains magasins récupérant leurs sapins vendus. Essayez de ne pas gâchez votre décoration d’un instant !

sac-a-sapin

 

Les sacs à sapin :

Pensez, si vous voulez faire une autre bonne action, à acheter des sacs à sapin. Ces derniers décore le pied du sapin, protège le sol des aiguilles et l’emballe proprement à la fin. Il est 100% biodégradable et compostable il peut être donc jeté avec le sapin et se dégrade naturellement en quelques semaines. Ces sacs sont vendus un peu partout, dans les grandes surfaces, les grands magasins, ou chez les fleuristes. Cela ne vous coûte que 5 euros, et 1,50 euro est versé à Handicap International œuvrant en faveur des personnes handicapées dans 60 pays.

 

Avec le recyclage et le petit sac, vous pouvez faire d’une pierre deux coups : contribuer au bien-être environnemental et venir en aide aux personnes qui en ont besoin.

 

Et vous, utilisez-vous un sac à Sapin?

Ecologie et jardinage

Faire du jardinage pour être écologique

 

Environnement et écologie

 

L’écologie étudie l’interrelation entre les êtres vivants et leur environnement. Lorsque vous désirez réaliser un jardin écologique, la science est votre meilleur allié afin que votre jardin n’est pas un impact néfaste sur l’environnement.  Pour le jardin il faut prendre en compte  le climat, l’eau, la lumière, la circulation de l’air et faire à l’environnement externe à votre jardin.

Planifier la superficie de jardin, vos besoins, vos envies, évaluer votre investissement en matière de temps, d’énergie et de finance. Cela permet d’éviter des échecs, du gaspillage et condition l’évolution de votre entreprise.

VLUU L200  / Samsung L200

Il est conseillé pour un jardin écologique d’imiter le plus possible la nature, pour reproduire les conditions naturelles qui faciliteront la croissance des éléments de votre flore maison. Il faut que votre jardin puisse remplir les conditions adéquates pour favoriser la santé et la croissance de vos plantes. Ainsi, il vous faut de la lumière et de l’espace pour faciliter la photothese. L’eau, l’aération et les nutriments  permettent une meilleur croissance.

Après, toutes ses astuces pour réussir votre jardin écologique, il est important de savoir que genre de jardin désirez vous. Un jardin sec, qui est autonome, se contentant de l’eau des pluies. Il a l’avantage d’économiser de l’eau, le temps d’entretien et offre moins de contraintes. Vous avez la possibilité grâce au marché du jardinage et offre plusieurs possibilités d’aménagements. Comme un jardin ciblé, la cuve de récupération d’eaux de pluies, la phytoération, tous ces systèmes écologiques sont  efficaces. Ils permettent une économie au niveau de l’eau, des finances et de votre temps  et favorisent des protections naturelles pour votre jardin.

La consommation : réduire

Gestion de la consommation de l’électricité

 

L’électricité entraîne des impacts importants sur l’environnement, elle provoque l’enracinement notamment sur des terres car elle modifie le sens du courant pour certaines rivières. A cet effet, il faut économiser l’électricité pour limiter les éruptions en gaz  à effet de serre, la construction des infrastructures ainsi que les tensions sur la production.

La gestion de la consommation de l’électricité contribue à favoriser la lumière naturelle et protéger son entrée dans les pièces. Pour cela, il est nécessaire de diminuer la consommation électrique en adoptant des moyens plus efficaces comme l’utilisation des ampoules à basse consommation d’énergie ou les lampes fluorescentes. Elles sont valables pour faire une économie, car on peut estimer un taux favorable de 80 % au lieu de 10 % par rapport à la facture d’électricité. L’utilisation de la lampe de poche est aussi conseillée, car il y a moins de dépense  grâce à l’usage des pilles.

cadeau écolo

Pour réduire la consommation de l’électricité, il faut éviter les lampes halogènes, les appareils tels que : le sèche linge, le lave à vaisselle,  car ils consomment beaucoup par rapport aux appareils à basse consommation. Pour diminuer les sources lumineuses, il ne faut pas abuser non plus l’utilisation des abats jours, leurs effets peuvent ingérer une consommation de lumière très élevée.  En effet, il est préférable d’utiliser des objets plus économes, même pour les appareils électroménagers. Choisissez les appareils qui respectent l’environnement et réduisent la consommation malgré qu’ils soient un peu plus chers. Bref, tous ces gestes vous permettront d’économiser votre consommation.

Le textile écolo pour tous, à quand se poseront-ont la question ?

Vers une consommation de textile écolo pour tous

Les campagnes publicitaires qui ne cessent de croitre un peu partout sur les bienfaits de la consommation bio ont commencé à faire effet. On remarqué ces derniers temps que les mamans sont de plus en plus à la recherche d’habits bio pour leurs bébés.

C’est encourageant de voir que la demande de coton bio pour la confection de linge devient de plus importante. Ce coton écolo a fait un chiffre d’affaire de 5,4 millions d’Euros pour l’exercice 2012. C’est une belle évolution d’ordre de 20% par rapport à l’année 2011.

vetement-ecologique-300x288

La loi du marché n’échappe donc pas à ce secteur où les prix deviennent de plus en plus élevés à cause de la demande qui devient de plus en plus forte.

De plus, dans ce secteur en pleine expansion, il n’y a pas de risque que des produits de mauvaise qualité sortent du lot grâce à la traçabilité. La plus part des marques disposent d’une étiquette verte certifiée bio qu’ils collent à leurs vêtements pour que le consommateur ne se trompe pas. Vous ne risquez plus d’acheter un vêtement avec du colorant, il vous suffira de vérifier l’étiquette s’il est bio ou pas.

Tous les grands couturiers se sont mis au bio car, il faut le dire, on retrouve de plus en plus de disciple « vert » et qui exigent des critères écolos avant d’acheter leurs articles.

Le revers de la médaille est que le prix devient de plus élevé. Les grandes marques de fabriques de t-shirts, de lingerie féminine ou masculine et bien d’autres en ont fait leur chasse gardée.

Offrir à son nouveau-né des habits écolos demande beaucoup de moyens et les « verts » convaincus doivent peut-être se pencher sur cette problématique si on veut que toute la planète arbore du textile 100% écologique.