Le textile écolo pour tous, à quand se poseront-ont la question ?

Vers une consommation de textile écolo pour tous

Les campagnes publicitaires qui ne cessent de croitre un peu partout sur les bienfaits de la consommation bio ont commencé à faire effet. On remarqué ces derniers temps que les mamans sont de plus en plus à la recherche d’habits bio pour leurs bébés.

C’est encourageant de voir que la demande de coton bio pour la confection de linge devient de plus importante. Ce coton écolo a fait un chiffre d’affaire de 5,4 millions d’Euros pour l’exercice 2012. C’est une belle évolution d’ordre de 20% par rapport à l’année 2011.

vetement-ecologique-300x288

La loi du marché n’échappe donc pas à ce secteur où les prix deviennent de plus en plus élevés à cause de la demande qui devient de plus en plus forte.

De plus, dans ce secteur en pleine expansion, il n’y a pas de risque que des produits de mauvaise qualité sortent du lot grâce à la traçabilité. La plus part des marques disposent d’une étiquette verte certifiée bio qu’ils collent à leurs vêtements pour que le consommateur ne se trompe pas. Vous ne risquez plus d’acheter un vêtement avec du colorant, il vous suffira de vérifier l’étiquette s’il est bio ou pas.

Tous les grands couturiers se sont mis au bio car, il faut le dire, on retrouve de plus en plus de disciple « vert » et qui exigent des critères écolos avant d’acheter leurs articles.

Le revers de la médaille est que le prix devient de plus élevé. Les grandes marques de fabriques de t-shirts, de lingerie féminine ou masculine et bien d’autres en ont fait leur chasse gardée.

Offrir à son nouveau-né des habits écolos demande beaucoup de moyens et les « verts » convaincus doivent peut-être se pencher sur cette problématique si on veut que toute la planète arbore du textile 100% écologique.